Cliquez sur l'image pour faire défiler

© 2019 by Cornelius DELANEY. All rights reserved

Au Revoir à la viande

 

Lismore – Nouvelle Galle du Sud – Australie  2005 – 2008

 

Cette série de peintures a été faite alors même que l’Australie suivait les Etats-Unis dans des guerres prolongées en Afghanistan et en Irak. La douleur et l’anxiété que j‘ai ressenti en réponse à ces guerres et leur motivations thématiques bidons étaye en grande partie ce travail.

 

J’ai recueilli des images à partir d’un large éventail de sites; ce qui m’a permis d’obtenir des réponses picturales. De ce procédé de collecte ont émergé des textes sociaux provenant des informations médiatiques, des textes culturels du cinéma et de la littérature et des sous-textes créés par mes propres rêves et cauchemars confondus pour devenir une sorte de mythologie qui nourrit mes toiles. Ce travail est devenu une sorte d’enquête phénoménologique qui s’est investie et a répondu à une culture de consomation saturée. À un autre niveau je voulais mettre un élément de dissonance cognitive en retour dans cette culture.

 

Les peintures utilisent l’efficacité de l’image, et la puissance subversive de la métaphore, pour s’engager avec plusieurs thèmes interconnectés. Ces thèmes incluent la dialectique de la vérité et de l’illusion dans l’espace peint, les relations de pouvoir, la marginalisation et la possibilité de trouver des échapatoires dans ce labyrinthe sans issues que nous appelons le “capitalisme”.

 

Mon utilisation de la figuration et de la peinture à l’huile étaient de faire un rejet ludique de la notion moderniste du 20éme siècle, du minimalisme et de la prétendu “fin de la peinture”.

 

Dans les tableaux, l’adéquation du signifié et du signifiant (la peinture et l’illusion) cherche à opérer comme une draperie trouvée dans les toiles de l’ère Baroque qu’antinomiquement tant révèlent que dissimulent les formes au dessous. Cette contradiction sert de miroir anamorphose/déformant qui met en èvidence le subterfuge et la prestidigitation actuellement en exploitation derrière le voile constitué par la technologie et la culture de masse contemporaine.

 

La nature imbecile, “cartoonesque” de ces peintures et les stratégies ludique déployées dans leurs constructions, témoignent de la profondeur de jeu contrairement au joug pesant du travail.

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean